header

Foresty Research Partnership

E-Newsletter February 2010

.
1

 


General Manager’s Message

MNR to Focus More on Being a Science Based Organization

In recent public communications from the Ministry of Natural Resources (MNR), there seems to be a renewed emphasis on being seen as a science based organization. That reminds me of the old axiom – forestry is not rocket science, it is much more complex. I believe that one of the main reasons for this complexity is that forest management is very much a mixture of science and emotion. These two elements are often at odds with each other, leaving the forest professional greatly challenged when attempting to make land use decisions that will be seen as providing sound answers that lead to effective solutions.

For example, the ongoing woodland caribou debate in Ontario illustrates this complicated challenge. We have a situation where the science is not necessarily conclusive, and consensus has not been achieved. In fact there are many cases where scientists openly disagree with one another. Confusing this situation are certain environmental lobby groups who use powerful emotional images that play on people’s fears of irreparable harm to the environment and potential extinction of a species at risk. There are also emotional approaches taken by socio-economic interest groups who raise the specter of lost jobs, broken families, and communities in peril.

So how do we solve this?

In my view, the solution must be based on solid defensible science that is truly objective, and over time removes any emotion from the debate. This science has to provide answers to questions of tradeoff, and ultimately if we indeed must, sacrifice socio-economic benefit to save an endangered species. If we all remain open minded, objective, build trust across organizations and work toward the best possible solution (i.e. maintain solid job prospects along with sound conservation approaches) I believe that in the vast majority of cases, we will succeed.The key to this success will be found in the sound and objective science undertaken by groups like the MNR, NRCan, the Forest Co-op and the FRP.

Who knows – over time maybe forestry will become as easy as rocket science.

Alan Thorne

General Manager

Forestry Research Partnership

 


General News

New FRP website

What’s this? A new look? That’s right! The FRP website has been completely reconstructed within what the information technology folk call a ‘content management system’. Rest assured that all of the groundbreaking forest science and research is still available for perusal, but it is now much easier to find on the site thanks to a new "search" feature. The content management system allows a number of significant improvements including much easier content load and formatting, and simpler and quicker production of e-newsletters. Forest Science Integration Coordinator Mat Belanger did much of the work to transfer existing content to the new site, and to ensure no lapse in service to FRP partners and affiliates.

Click Here to be redirected to the new FRP website

If you have any comments or suggestions for the site, just email Mat at: This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it


 

Forestry Research Trail Update

Because the forest is constantly changing, the Forestry Research Trail will itself always be a work in progress. A new round of planned upgrades and modifications are scheduled to begin in early April 2010. Revised interpretive stops with updated information and a new map are amongst some of the features that will be implemented. In addition, salamander boards will be hidden throughout the trail to help the public learn about these elusive amphibians and their habitat requirements. Next steps also include the revision and printing of an up to date trail guide pamphlet, and a virtual tour of the trail that will be posted to the FRP website by June 2010.

The FRP has worked closely with the staff at Samuel de Champlain Provincial Park to ensure that all changes and upgrades to the trail meet the requirements of the Provincial Park Act and adhere to the policies, guidelines and mandates of Ontario Parks.

 


Multi-cohort Project Results

The FRP will be helping to communicate and transfer the results of Ben Kuttner’s work focusing on LiDAR use in multi-cohort forest management. This research has received much support during the past seven years through the FRP and many other agencies including the Sustainable Forest Management Network, NSERC, and the Ontario Centres of Excellent. It is seen as a key component in testing, improving and eventually making operational, the use of significantly improved forest data and inventory that leads to better forest ecosystem management and improved business decisions. The work also meshes well with the FRP’s Advanced Forest Resource Inventory Tools (AFRIT) project, broadening its scope and impact. The FRP will provide a strong platform to communicate LiDAR – multi-cohort results and outputs to a broad range of forest professionals in government, industry and academia throughout Ontario.

Click here to view the updated project library


What have we learned about releasing conifers from competition?

 

During the first half of the 1990s, the MNR, under the Vegetation Management Alternatives Program, initiated research to compare the effects and effectiveness of various vegetation management alternatives. Since then, 5-, 10- and in some cases 15-year results of individual studies have been published but lacking was a summary of what was learned from all that work.

As a result, OFRI researcher Wayne Bell and partners have spent the last year working on a project led by Dr. Nancy Luckai, Lakehead University, and administered by Sue Pickering and Al Stinson, CEC-FRP, to summarize what is known about the effectiveness of the alternatives for releasing conifers, the environmental consequences of their use, as well as the social and economic implications of their use, both at stand and landscape levels.

A brief overview of this work, presented as part of the OFRI seminar series in January 2010, is provided below.

"The intent of vegetation management is to direct light, water, and nutrients towards crop trees to maximize their survival and growth," Bell explains. "Forest managers choose among possible treatments based on a combination of the autecology of the competitor species on the site, the management objectives for the site, other values on the site, as well as environmental and socio-economic considerations."

Al Wiensczyk and Kathie Swift, both with FORREX in British Columbia, have been key in summarizing what’s known about the various treatments. According to Wiensczyk, "Vegetation management treatment options (or alternatives) can be categorized into harvest systems, and physical (e.g., site prep, brushing, girdling, mulching), thermal (e.g., fire, steam), cultural (e.g., seedling culture, cover crops, grazing), and chemical and biological spray treatments. We have summarized the effectiveness of these treatments in relation to competitor species autecology to help forest managers choose the most effective treatment for the sites and circumstances that they are managing. As well, we have documented the positive and negative effects of the treatment options on both the biological and physical components of the environment."

Wiensczyk elaborates, "These reviews have been based, in part, on information that is available in the Canadian Forest Management Database (www.glfc.forestry.ca/cfpm) -- an interactive database, conceived and maintained by Dean Thompson, Natural Resources Canada, cosponsored by the CEC-FRP, that contains 14,500 citations (with abstracts) that are directly relevant to forest management in Canada, emphasizing the control of competing vegetation, insects, and diseases including efficacy, environmental, and economic aspects."

As part of the presentation, Bell indicated that Drs. Stephen Wyatt, Université de Moncton, and Marie-Hélène Rousseau, doctoral student at Université Laval are currently summarizing the social issues associated with the use of vegetation management alternatives that will be completed within the next few months.

When asked to share some of the findings to date, Bell indicates: "The stand-level analysis from one study shows that spraying herbicides is the most cost-effective treatment, with brushsaw and mechanical brush cutter treatments costing three times as much per cubic metre of wood volume." A Lakehead University master’s student, Krishna Homagain, is now analyzing additional studies as part of his M.Sc.F. requirements. Data for these analyses were collected as part of the CEC-FRP’s Old Studies Remeasurement Project.

Domtar biologist, Dr. Kandyd Szuba, described the landscape-level case study analysis undertaken by the team to assess longer-term consequences of using various alternatives within the framework of realistic forest management plans (FMPs). The wood supply models used in the assessment represented two FMPs that had been approved by MNR, including all the objectives and ecological constraints developed by the FMP planning teams. One model was for the Spanish Forest (non-spatial SFMM analysis), and the other for the Romeo Malette Forest (spatial Patchworks model).

Dr. Szuba says, "Our results indicate that reducing herbicide use will result in less area harvested, less spruce-pine-fir wood volume harvested, lower net revenue to the Crown, a larger network of active roads, and higher cost for maintaining roads and hauling wood. On the other hand, it will also produce more old growth forest (more than needed to meet ecological targets), more habitat for wildlife preferring mature and old forest (e.g., black-backed woodpecker), but less habitat for wildlife species preferring young or recently disturbed forest (e.g., kestrel, moose, white-throated sparrow)."

It is recognized that these results may provide support to environmental groups, however the development of forest management plans are carried out in an open public forum to address both socio-economic and environmental needs, under the direction of the provincial government. There will always be trade-offs in the decision making process; these decisions must be made with the best science available. It is the mandate of the Forestry Research Partnership to provide this science.

A report summarizing the findings will be available by late 2010. For more information about this work, contact Wayne Bell ( This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it ; (705) 946-7401). To receive a copy of the final report, e-mail This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it .

Partners in this work are Lakehead University, the Canadian Ecology Centre-Forestry Research Partnership, FORREX, Domtar Inc., Tembec Inc. - Forest Resource Management Group, Spatial Planning Systems, Université de Moncton, Université Laval, Natural Resources Canada-Canadian Forest Service, Québec Ministère des Ressources naturelles et de la Faune, University of Guelph, and the National Council for Air and Stream Improvement - Canadian Operations.

The FRP will also host knowledge transfer events relating to this project, later in 2010.


 

Knowledge Exchange and Extension Project Renewal

The funding and support agreement for the Forestry Research Partnership’s Knowledge Exchange and Extension Program, whereby FPInnovations and the Canadian Wood Fibre Centre have provided direct financial contributions, will likely be continued through 2010-2011. The project has been successful with respect to achieving established targets including direct involvement in the planning and delivery of numerous workshops, seminars and field tours across Ontario since March 2009, the upgrade and maintenance of the Partnership website, and the delivery of communications products including TreeTips tech notes, e-newsletters, project write-ups, e-lectures and reports.

The FRP’s partnership with the Canadian Institute of Forestry – Institut forestier du Canada has also proven to be an effective approach to attracting a broad audience of forest professionals and practitioners in government, industry and academia to FRP sponsored events, activities and products.

Confirmation of the agreement’s renewal should be made in March 2010.


 

Tembec Rejoins the Forest Co-op

Tembec Inc. recently re-joined the Forest Ecosystem Science Co-operative Inc. (Forest Co-op) in an effort to build on positive collaboration opportunities.

"We are particularly interested in helping out with and being a part of the excellent woodland caribou research that is being overseen by the Forest Co-op," said Al Thorne, General Manager of the FRP. "The Forest Co-op held a science day in the Sault last fall, and this inspired the FRP to organize a seminar in Timmins that featured some of the caribou work. There is a good opportunity to bring the eastern and western parts of the province together to work on woodland caribou science and on many other projects."

The FRP will also be approaching the Forest Co-op with opportunities to work together to plan and deliver knowledge exchange and extension activities during the coming year.

For more information about the Forest Co-op, visit their website at: http://www.forestco-op.ca/


 

Completed Events

Commercial Thinning Seminar in Chapleau

Not applied to a great extent in the boreal forest of Ontario, but common elsewhere, commercial thinning is a practice used to improve the size, properties, and value of crop trees in managed stands. The treatment is typically prescribed in immature stands, when tree size allows for the extraction of usable wood products, and residual trees are vigorous enough to increase their growth in response to the increased available growing resources resulting from thinning. Strategies employed for tree selection, timing, and frequency of intervention vary with management objectives (Pelletier & Pitt, 2008).

On October 1st,  2009 the FRP’s Superior Core Team met in Chapleau to focus on boreal forest commercial thinning. Presentations by Ken Lennon of OMNR Northeast Science and Information, Peter Newton and Doug Pitt of the Canadian Wood Fibre Centre, and Denis Gagnon of OMNR Northeast Region Planning, as well as a field tour of thinning trials in Mageau Township north of Chapleau, were part of the session. The event was focused and well attended, and helped to clarify and highlight the tools and science around stand density management, and promote the use of pre-commercial and commercial thinning as viable silvicultural options in the boreal forest.


 

Woodland Cariboo Come to Timmins

The designation of woodland caribou as a species at risk in Ontario has increased the focus of scientific research on the interaction between forest management practices and caribou habitat. While modified forest management practices to mitigate the effects of timber harvesting on woodland caribou are nothing new, more recent spatial planning for woodland caribou habitat management has focused on minimizing disturbance of core caribou range and attempting to ensure connectivity of suitable habitat. Regional direction to forest management plans with respect to woodland caribou range in northeastern Ontario is currently being developed under the provincial recovery strategy. Tembec has also proposed a woodland caribou conservation plan for its areas of planning responsibility.

 

In November the FRP held a science seminar in Timmins that brought together academics, wildlife experts, forest professionals, ENGO’s and government scientists in an attempt to provide the most current scientifically based direction for forest management relating to woodland caribou. The event highlighted northeastern and northwestern Ontario interests and initiatives in caribou research in an effort to pool resources and address local issues.

The one-day event showcased presentations by Greg Lucking and Mick Gauthier of the OMNR, John Fryxell and Troy McMullin from the University of Guelph and Ian Thompson from the Canadian Forest Service (NRCan). Much of the woodland caribou work being undertaken in Ontario is under the auspices of the Forest Ecosystem Science Co-operative Inc. The facilitated discussion and dialogue that occurred during this gathering; as well as, existing literature has lead to the development of a technical note (FRP - Tree Tip) intent on improving understanding of the woodland caribou conservation plan and associated current and planned research – and its application to sustainable forest management planning and operations.


 

Patchworks meets FPInterface – the Place: Petawawa

 

The FRP held a science seminar on December 15th, 2009 in Petawawa focusing on two important forest models. The goal of the event was to bring about an improved understanding of the Patchworks spatial model, developed by Spatial Planning Inc as a core project of the FRP and its application in natural disturbance emulation, and to explore the use of the model FPInterface developed by FPInnovations _FERIC for use roads planning in forestry operations. Overall, the seminar was intended to allow an exploration of the potential integration of the two models.

 

Brian Batchelor, Chair of the Knowledge Exchange and Extension Team moderated the session, which included presentations on the Petawawa Research Forest and the Canadian Wood Fibre Centre by George Bruemmer, an overview of Ontario Landscape Guides by Norm Cottam, a presentation and demo of Patchworks by Tom Moore and Heather Arrell, and an overview presentation on FPInterface by Sébastian Lacroix. The group discussed model integration and data compatibility, as well as the need to follow up the seminar with a more hands-on and technically-oriented event in the northeast sometime in 2010.


 

Pest Forum

This past December, the 57th annual Forest Pest Management Forum was held at the Chateau Cartier resort in Gatineau, Quebec. Matt Meade the Extension Forester for both Forestry Research Partnership (FRP) and the Canadian Institute of Forestry (CIF) was on hand setting up displays, answering questions and co-hosting the "Science and technology à la carte" - an evening social event.

 

The idea behind the Science and technology à la carte session is to create a roving, learn-while-you-eat concept, intent on providing an opportunity for networking and information exchange, as well as an informal poster session focusing on pest management, all while participants enjoyed a delicious buffet style meal.

For more information on the Forest Pest Management Forum and/or the "Science and technology à la carte" please visit the website: http://cfs.nrcan.gc.ca/subsite/pest-forum/about-forum.


 

Canadore Environmental Technician Program Field Tour

The Environmental Technician Program from Canadore College in North Bay held its annual field camp at the Canadian Ecology Centre from October 12th to 16th, 2010.   The 25 students and faculty spent an interesting and fun four days at the Centre, including a full-day field trip to FRP affiliated research installations in the Nipissing Forest. John Pineau led the tour, which included stops at a white pine shelterwood site, NEBIE, the yellow birch study in Olrig Township, and finally several hours at the red oak study in Phelps Township. Andree Morneault and Megan Smith provided an excellent overview of the red oak suite of studies, and also put the students to work for a few hours doing some vegetation management around many of the plots. It was estimated that the students’ efforts saved Andree and Megan almost a week of their time. The students were in turn grateful for the opportunity to learn about FRP science and also help out with a bit of labour.


 

Precision Planning Inventory Tools for Forest Value Enhancement

The inaugural meeting for the project sponsored by the Network Centre of Excellence - Geomatics for Informed Decisions (NCE-GEOIDE) entitled: Precision Planning Inventory Tools for Forest Value Enhancement was held in Timmins on January 19th. The focus of this new project is to determine the suitability of new sensor technologies (high resolution digital aerial photography, light detection and ranging (LiDAR)) and methodologies (Individual Tree Crown (ITC) recognition and LiDAR height and density metrics) for the delivery of value-added variables to forest resource inventory. Specifically, forest inventory variables extracted from high resolution digital imagery (i.e., ADS40 digital photography) and modeled from LiDAR height and density metrics will be generated for the Hearst Forest.

 

The project will be closely aligned with the Forest Research Partnership’s (FRP) AFRIT (Advanced Forest Resources Inventory Technologies) suite of projects, and by focusing on the Hearst Forest, it will be allowing a comprehensive and detailed analysis on the largest land area to date.


 

Upcoming Events

More Modeling in Timmins

 

As a result of the success of the Patchworks – FPInterface seminar held in Petawawa this past December, the FRP is planning and organizing a follow-up session to be held in Timmins the first week of March. Tentatively planned for two days, the event will again focus on Patchworks and FPInterface, and this time a third model will be added to the mix – Woodstock. The desired outcomes will include the provision of a more comprehensive overview of the models that includes some hands-on training, the facilitation of a special technical component focusing on the details of data exchange and potential model integration, and an FPInterface training session for industry and government employees who wish to learn in some detail, how to use the model.

If you are interested in participating in this event, please email Matt Meade a This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it


 

University of Toronto Masters of Forest Conservation Group is back again!

We’ll it’s that time of year once again, and students from the University of Toronto’s Master of Forest Conservation (MFC) program as well as students from the University of Nipissing will soon be arriving for the 11th annual trip to the Canadian Ecology Centre (CEC). Staff and partners from the Forestry Research Partnership (FRP), the Canadian Institute of Forestry (CIF), Ontario Ministry of Natural Resources (MNR) and professors from the academic institutions have prepared what is surely going to be another great learning adventure.

The three day event kicks off Friday, March 5th with a series of introductory presentations planned on a host of topics including; local forest management, species at risk and red oak regeneration just to name a few. The group will visit a variety of managed stands in the area, trying their hand or should I say feet at snowshoeing. Other scheduled events include; a first hand look at a bio-diesel operation, earth friendly living at Mattawa’s "eco-house" and a tour of the Fur Harvesters auction house in North Bay. Of course no trip to the CEC would be complete without a winter campfire sing-a-long with CIF Executive Director, John Pineau.

The weekend event is always a fan favorite for students and teachers as well as organizers. Stay tuned for a written synopsis from one of the student participants.


 

Forest Science Marketplace at the CEC

The Canadian Institute of Forestry along with the Canadian Ecology Centre (CEC) are proud to present the inaugural Forest Science Marketplace. This three day event will be held at the CEC from March 24th to 27th, 2010, and will feature much FRP science and research. Topics covered during the Forest Science Marketplace will include Growth and Yield, LiDAR and natural resources inventories, natural disturbance, silviculture, GPS and many more exciting activities and presentations brought to you by a wide diversity of professionals including researchers, practitioners and enthusiasts.

Click here to view the poster for this event.


 

OPFA Conference in Pembroke

The Ontario Professional Foresters Association annual conference will take place in Pembroke from April 14th to 16th. The theme of this year’s event will be Community Forests. The FRP will participate with a display booth and its various extension products. This year’s Canadian Institute of Forestry (CIF/IFC) breakfast will also focus on the knowledge exchange and extension program that the FRP has successfully delivered in partnership with the CIF/IFC national office, as well as some specific FRP science outputs and results, and how they have led to important CIF/IFC policy positions.

For more information about the conference: This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it


New Products

 

Skid Trail Tree Tip

The FRP Extension Team has been at it again - this time updating the TreeTip collection! More TreeTip tech notes are in progress and will be posted to the website as they are completed.

Click here to view skid trail tree tip


 

Recent additions to the FRP Product Catalogue

In addition to the new FRP website design and content management system, several reports, tech notes and presentations have been uploaded to the site recently. These products are generally linked in several areas, including directly with their relevant project. However one of the best ways to find interesting and helpful information is to peruse the FRP’s Product Catalogue.

Enhanced Forest Inventory: A national program with regional delivery – Presentation by Doug Pitt

Precision Planning Inventory Tools for Forest Value Enhancement – Presentation by Paul Treitz

GEOIDE/AFRIT 2010-2012 Hearst Inventory Project – Presentation by Murray Woods

A Preliminary Investigation of the Application of LiDAR for Caribou Habitat Modeling – Presentation by Adam Hogg

Forest inventory research at the Canadian Wood Fibre Centre: Notes from a research coordination workshop, June 3–4, 2009, Pointe Claire, QC – Paper by Doug Pitt & John Pineau

Ecologically based bioproducts inventory tools for the boreal forest of northeastern Ontario – Presentation by Jeff Dech

Variable return densities and the measurement of structural complexity in boreal spruce and mixedwood forest types using airborne laser scanner data – Paper by Ben Kuttner & Jay Malcolm

Click here to be redirected to the FRP project catalogue


 

Tembec Regional Website Revamped

The Tembec Ontario webpage is in the process of being updated with a content management system and new and improved look, similar to what has just been completed for the FRP site. This will simplify the process of updating, maintaining and managing the site. The work on the Tembec site is underway and will be completed by Lee Robidas, Information Technologist with the Canadian Ecology Centre.

Click here to view Tembec Regional Website

 


Message du directeur général

Le MRN doit chercher davantage à devenir un organisme reposant sur la science

Dans des publications récentes du ministère des Ressources naturelles (MRN), de nouveaux efforts semblent déployés afin que le Ministère soit perçu comme un organisme reposant sur la science. Cela me rappelle l'ancien axiome – la foresterie n'est pas la fuséonautique, c'est beaucoup plus complexe. Je crois qu'une des principales raisons de cette complexité est que la gestion forestière est dans une très large mesure un mélange de science et d'émotion. Ces deux éléments sont souvent en conflit, ce qui place le professionnel de la foresterie face à de grands défis lorsqu'il tente de prendre des décisions sur l'utilisation des territoires, décisions qui seront perçues comme des réactions saines menant à des solutions efficaces.

Par exemple, le débat en cours sur le caribou des bois en Ontario illustre ce défi complexe. Nous avons une situation où la science n'est pas nécessairement décisive, et un consensus n'a pas été dégagé. En fait, il y a nombreux cas où les scientifiques ne s'entendent pas entre eux. Parmi ce qui sème la confusion dans cette situation se trouvent des groupes de pression environnementaux qui se servent d'images chargées d'émotions et jouant sur les craintes que les personnes ont d'un tort irréparable causé à l'environnement et de l'extinction potentielle d'une espèce en péril. Il y également les approches émotives qu'adoptent des groupes d'intérêt socioéconomiques qui brandissent le spectre des pertes d'emplois, des foyers brisés et des collectivités en danger.

Comment donc résoudre cela?

Selon moi, la solution doit reposer sur de la science défendable, solide, vraiment objective et qui, avec le temps, élimine du débat l'émotion. Cette science doit nous aider à trouver des compromis et, au bout du compte, si nécessaire, à sacrifier un avantage socioéconomique en vue de sauver une espèce en péril. Si nous gardons tous l'esprit ouvert, sommes objectifs, gagnons la confiance des organismes et recherchons la meilleure solution possible (c.-à-d. conserver de solides possibilités d'emploi et des approches saines en matière de conservation), je crois que, dans la très grande majorité des cas, nous réussirons. La clé de cette réussite se trouvera dans la science sérieuse et objective de groupes, tels ceux-ci : MRN, RNCan, Forest Co-op et PRF.

Qui sait, au fil du temps peut-être la foresterie deviendra-t-elle une science aussi facile que la fuséonautique.

Alan Thorne

Directeur général

Partenariat de recherche en foresterie (PRF) 

 


Nouvelles générales

Nouveau site Web du PRF

De quoi s'agit-il? Un nouvelle apparence? C’est bien cela! Le site Web du PRF a été entièrement repensé dans le cadre de ce que les gens de la technologie de l'information désigne par un « système de gestion de contenu ». Soyez certains que vous pouvez encore y lire toute la science et la recherche forestières d'avant-garde, mais il est maintenant beaucoup facile de trouver le tout au site grâce à la nouvelle option de « recherche ». Le système de gestion de contenu permet d'améliorer considérablement un certain nombre de choses; il est, notamment, beaucoup plus facile d'y ajouter du contenu et d'en structurer la présentation; en outre, la production de bulletins électroniques est plus facile et rapide. Le coordonnateur de l'Intégration des sciences forestières, Mat Belanger, a fait beaucoup de travail pour transférer le contenu existant vers le nouveau site, puis pour assurer la continuité du service aux partenaires et aux affiliés du PRF.

Cliquez ici afin de voir le nouveau site Web du PRF (en anglais)

Si vous avez des remarques ou suggestions pour le site, envoyez simplement un courriel à Mat, à : This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it  

 


Le point sur le Sentier de recherche en foresterie

Parce que la forêt change constamment, le Sentier de recherche en foresterie lui-même évoluera toujours. Une nouvelle série de mises à jour et de modifications prévues doit débuter au début d'avril 2010. Des arrêts de présentation de la nature, de l'information mise à jour ainsi qu'une nouvelle carte sont parmi les caractéristiques qui seront ajoutées. De plus, des planches de salamandres seront cachées sur la piste afin d'aider le public à en apprendre sur ces amphibies furtifs et les besoins de leur habitat. Dans les prochaines étapes se trouvent aussi la révision et l'impression d'une brochure à jour servant de guide pour la piste ainsi qu'une visite virtuelle de celle-ci, laquelle sera affichée au site Web du PRF d'ici juin 2010. 

 

Le PRF a travaillé étroitement avec le personnel du parc provincial Samuel-de-Champlain afin d'assurer que tous les changements et mises à jours ayant trait à la piste répondent aux exigences de la Loi sur les parcs provinciaux et soient conformes aux politiques, directives et mandats de Parcs Ontario. 


Résultats du projet multicohorte 

Le PRF aidera à communiquer et à transférer les résultats du travail de Ben Kuttner axés sur l'utilisation du LiDAR en gestion de forêt multicohorte. Cette recherche a joui d'un appui considérable au cours des sept dernières années, par l'entremise du PRF et de nombreux autres organismes, y compris le Réseau de gestion durable des forêts, le CRSNG et les Centres d'excellence de l'Ontario. Cela est vu comme un élément clé des essais, de l'amélioration et, un jour, du recours pratique à l'utilisation de données et d'inventaire forestiers de plus haute qualité qui permettent d'aboutir à une meilleure gestion des écosystèmes forestiers et à des décisions commerciales améliorées. Le travail s'harmonise également bien avec le projet d'outils avancés pour l'inventaire de ressources forestières (POAIRF) du PRF, élargissant son contenu et ses effets. Le PRF constituera une solide plate-forme de communication pour le LiDAR – résultats et données de sortie multicohorte –, et ce, à une gamme étendue de professionnels forestiers du gouvernement, de l'industrie et des universités en Ontario.


Qu'avons-nous appris du dégagement des conifères de la concurrence?

 Au cours de la première moitié des années 1990, le MRN, sous le Programme de nouvelle gestion de la végétation, a lancé une recherche afin de comparer les effets et l'efficacité des divers options de rechange en gestion de la végétation. Depuis, des résultats de cinq, dix et, dans certains cas, de quinze ans d'études individuelles ont été publiés, mais il n'y a pas de sommaire des connaissances découlant de tous ces travaux.

Par conséquent, le chercheur de l'IRFO, Wayne Bell, et ses associés ont consacré l'an dernier à travailler sur un projet dirigé par Nancy Luckai, Ph.D., de l'Université Lakehead, et administré par Sue Pickering et Al Stinson, CEC-IFC; il s'agissait de résumer ce qui est connu à propos de l'efficacité des solutions de rechange pour le dégagement des conifères; des conséquences environnementales de leur utilisation; des conséquences sociales et économiques de leur utilisation aux niveaux du peuplement comme des aménagements paysagers.

Un bref aperçu de ce travail, présenté dans le cadre de la série de séminaires de l'IRFO en janvier 2010, se trouve ci-dessous.

« La gestion de la végétation a pour objet de diriger la lumière, l'eau et les matières nutritives vers les arbres afin de maximiser leur survie et leur croissance, explique Bell. Les responsables forestiers choisissent parmi des traitements possibles qui reposent sur une combinaison de l'autoécologie de l'espèce concurrente sur les lieux, les objectifs de gestion pour l'emplacement, d'autres valeurs locales, ainsi que des facteurs environnementaux et socioéconomiques. »

Al Wiensczyk et Kathie Swift, tous deux de FORREX, en Colombie-Britannique, ont été déterminants dans le sommaire de ce qui est connu sur divers traitements. Selon Wiensczyk, « Les options de traitement en gestion de la végétation (ou solutions de rechange) peuvent se classer en systèmes de récolte et en traitements physiques (p. ex., préparatifs du lieu, débroussaillage, annélation, paillage), thermiques (p. ex., feu, vapeur), de culture (p. ex., culture de semis, culture-abri, pâturage), puis par pulvérisations chimiques et biologiques. Nous avons résumé l'efficacité de ces traitements par rapport à l'autoécologie de l'espèce concurrente, afin d'aider les responsables des forêts à choisir le traitement le plus efficace, compte tenu des emplacements et des circonstances qu'ils gèrent. De plus, nous avons documenté les effets positifs et négatifs des options de traitement sur les éléments biologiques comme physiques de l'environnement.

Wiensczyk explique. Ces examens reposaient sur de l'information qui est offerte dans la Base de données de gestion de forêt canadienne (www.glfc.forestry.ca/cfpm) – base de données interactive, conçue et tenue à jour par Dean Thompson, Ressources naturelles Canada, coparrainée par le CEC-IFC, et qui contient 14 500 citations (et abrégés), lesquelles sont directement reliées à la gestion forestière au Canada; l'accent est mis sur la maîtrise de la végétation concurrente, des insectes et des maladies, y compris des aspects relatifs à l'efficacité, à l'environnement et à l'économie. »

Dans le cadre de la présentation, Bell a indiqué que Stephen Wyatt, Ph.D., de l'Université de Moncton, et Marie-Hélène Rousseau, étudiante au doctorat à l'Université Laval, résument actuellement les problèmes sociaux qui sont associés à l'utilisation de solutions de rechange en gestion de la végétation; ce travail sera terminé dans les prochains mois.

Lorsqu'il lui a été demandé de faire part de ses constatations à ce jour, Bell a répondu : « Dans une étude, l'analyse au niveau du peuplement démontre que la pulvérisation d'herbicides est le traitement le plus rentable; quant aux traitements par la scie d'éclaircissage et le coupeur de broussailles mécanique, ils coûtent trois fois plus par mètre cube de bois. » L'étudiant en maîtrise à l'Université Lakehead, Krishna Homagain, analyse maintenant des études additionnelles, et cela fait partie des exigences de sa M.Sc.F. Les données de ces analyses ont été recueillies dans le cadre du Old Studies Remeasurement Project du CEC-IFC.

Le biologiste de Domtar, Kandyd Szuba, Ph.D., a décrit l'analyse de l'étude de cas au niveau de l'aménagement paysager, étude qui a été faite par l'équipe afin d'évaluer les conséquences à plus long terme du recours aux diverses solutions de rechange dans le cadre de plans de gestion forestière (PGF) réalistes. Les modèles d'approvisionnement en bois qui ont servi lors de l'évaluation représentaient deux PGF ayant été approuvés par le MRN, y compris tous les objectifs et les contraintes écologiques déterminés par les équipes de planification des PGF. Un modèle était la forêt Spanish (analyse non spatiale SFMM), et l'autre, pour la forêt Romeo-Malette (modèle spatial Patchworks).

M. Szuba, Ph.D., dit, « Nos résultats révèlent qu'utiliser moins d'herbicide se traduira par la culture d'une superficie moindre, une récolte inférieure d'épinette, de pin et de sapin, une baisse du revenu net pour l'État, un plus large réseau de routes actives, des coûts supérieurs pour l'entretien des routes et le halage du bois. En revanche, cela produira également plus de forêt ancienne (plus que ce qui est nécessaire à l'atteinte des cibles écologiques), un habitat élargi pour la faune préférant la nature et la forêt ancienne (p. ex., le pic à dos noir), mais moins d'habitat pour les espèces fauniques préférant les jeunes peuplements ou la forêt récemment perturbée (p. ex., la crécerelle, l'orignal, le bruant à gorge blanche). »

Il est reconnu que ces résultats peuvent aider les groupes environnementaux; toutefois, l'élaboration de plans de gestion forestière se fait dans un forum public, sous la direction du gouvernement provincial, afin que des réponses soient trouvées aux besoins socioéconomiques et environnementaux. Il y aura toujours des compromis pendant le processus décisionnel; ces décisions doivent être prises à l'aide de la meilleure science accessible. Le Partenariat de recherche en foresterie a pour mandat de fournir cette science.

Un rapport contenant le sommaire des constatations sera offert vers la fin de 2010. Pour davantage d'information sur ce travail, communiquez avec Wayne Bell ( This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it ; (705) 946-7401). Afin de recevoir un exemplaire du rapport final, veuillez envoyer un courriel à This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it .

 Les partenaires de ce travail sont l'Université Lakehead, le Centre écologique du Canada – Partenariat de recherche en foresterie, FORREX, Domtar Inc., Tembec Inc. – Groupe de gestion des ressources forestières, Spatial Planning Systems, Université de Moncton, Université Laval, Ressources naturelles Canada – Service canadien des forêts, Ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec, l'Université de Guelph et le Conseil national pour l’amélioration de l’air et des cours d’eau – Exploitation canadienne.

 Cliquez ici (en anglais) afin de lire un aperçu du Programme de nouvelle gestion de la végétation et de voir les plus récents articles, rapports et exposés relatifs au projet. 

Plus tard en 2010, le PRF sera également l'hôte d'activités de transfert du savoir liés à ce projet.


Tembec se joint de nouveau à la Forest Co-op 

Tembec Inc. a récemment joint de nouveau la Forest Ecosystem Science Co-operative Inc. (Forest Co-op) dans un effort visant à bénéficier de possibilités positives de collaboration. 

« Nous nous intéressons particulièrement à aider l'excellente recherche sur le caribou des bois qui est supervisée par Forest Co-op et à en faire partie », dit Al Thorne, directeur général du PRF. « Forest Co-op a organisé une journée de la science l'automne dernier au Sault, et cela a donné au PRF l'idée d'organiser un séminaire à Timmins où étaient mis en lumière certains travaux sur le caribou. Il y a une bonne occasion de réunir l'Est et l'Ouest de la province dans des travaux sur la science relative au caribou des bois ainsi que dans beaucoup d'autres projets. » 

Le PRF approchera également Forest Co-op à propos de possibilités de travailler ensemble à la planification, aux échanges de savoir et à l'élargissement des activités au cours de la prochaine année. 

Pour davantage d'information sur Forest Co-op, visitez leur site Web à : http://www.forestco-op.ca/ (en anglais)

 


 

Activités terminées 

Séminaire sur la coupe d'éclaircie commerciale à Chapleau 

Relativement moins utilisée dans la forêt boréale de l'Ontario, mais répandue ailleurs, la coupe d'éclaircie commerciale est une pratique qui sert à améliorer la taille, les propriétés et la valeur des arbres de récolte dans les peuplements gérés. Le traitement est typiquement prescrit dans les peuplements qui ne sont pas parvenus à maturité, lorsque la taille de l'arbre permet d'extraire des produits ligneux utilisables, puis que les arbres rémanents sont suffisamment vigoureux pour hausser leur croissance en réponse aux ressources accrues pour la croissance qui résulte de la coupe d'éclaircie. Les stratégies employées pour sélectionner les arbres, le choix du moment et la fréquence de l'intervention varient selon les objectifs de gestion (Pelletier et Pitt, 2008). 

 

Le 1er octobre 2009, l'équipe de base du Supérieur du PRF a eu une rencontre à Chapleau afin de se pencher sur la coupe d'éclaircie commerciale dans la forêt boréale. Au cours de la séance, il y a eu des présentations de Ken Lennon du MRNO, Sciences et information du Nord-Est; de Peter Newton et de Doug Pitt, du Centre canadien sur la fibre de bois; de Denis Gagnon, du MRNO, Unité de planification, Région Nord-Est; à cela s'ajoutait une visite sur le terrain d'essais de coupe d'éclaircie dans le canton de Mageau, au nord de Chapleau. L'activité était ciblée et il y avait de nombreux participants; elle a aidé à préciser et à faire ressortir les outils et la science ayant trait à la gestion de la densité d'un peuplement; à promouvoir l'utilisation de la coupe d'éclaircie précommerciale et commerciale en tant qu'options sylvicoles spéciales dans la forêt boréale. 


Caribou des bois à Timmins

La désignation du caribou des bois comme espèce en péril en Ontario a permis d'orienter davantage la recherche scientifique sur les interactions qui existent entre les pratiques de gestion forestière et l'habitat du caribou. Bien qu'il n'y ait rien de nouveau en matière de pratiques de gestion forestière modifiées qui servent à atténuer les effets de la récolte du bois sur le caribou, dans une planification spatiale plus récente pour l'habitat du caribou des bois, l'accent a été mis sur la réduction au minimum des dérangements du pâturage de base du caribou et sur les efforts pour assurer la connexion à un habitat convenable. La direction régionale des plans de gestion forestière visant le pâturage du caribou des bois dans le Nord-Est ontarien est actuellement explicitée dans le cadre de la stratégie provinciale de rétablissement. Tembec a également proposé un plan de conservation du caribou des bois pour les secteurs relevant de sa responsabilité de planification.

 

En novembre, le PRF organisait un séminaire à Timmins, où sont venus des universitaires, des experts de la faune, des professionnels de la forêt, des scientifiques d'ONGE et du gouvernement; il s'agissait de trouver l'orientation la plus récente sur le plan scientifique dans le domaine de la gestion forestière liée au caribou des bois. Cette activité a permis de faire ressortir les intérêts et projets du Nord-Est et du Nord-Ouest en recherche sur le caribou, afin de mettre en commun des ressources et de s'attaquer aux problèmes locaux. 

Ce jour-là, il y a eu des présentations vedettes par Greg Lucking et Mick Gauthier, du MRNO; de John Fryxell et Troy McMullin, de l'Université de Guelph; d'Ian Thompson, du Service canadien des forêts (NRCan). Beaucoup du travail qui se fait sur le caribou des bois en Ontario se trouve sous l'égide de Forest Ecosystem Science Co-operative Inc. Les discussions avec animateur et les échanges lors de cette rencontre ainsi que la documentation existante ont mené à la création de notes techniques (PRF - Tree Tip); elles ont pour objet d'améliorer la compréhension du plan de conservation du caribou des bois et de la recherche connexe en cours et prévue – puis son application à la planification et aux activités de gestion forestière durable.


Rencontre de Patchworks et de FPInterface – l'endroit : Petawawa

Le PRF a organisé un séminaire axé sur la science le 15 décembre 2009 à Petawawa; il portait sur deux modèles forestiers importants. L'objectif était d'en venir à mieux comprendre le modèle spatial de Patchworks, conçu par Spatial Planning Inc comme projet de base du PRF, ainsi que son application lors d'émulation de dérangements naturels; il s'agissait aussi d'explorer l'utilisation du modèle FPInterface, élaboré par FPInnovations _FERIC, aux fins de la planification de routes dans les exploitations forestières. Somme toute, le séminaire devait permettre d'explorer l'intégration potentielle des deux modèles.

 

Brian Batchelor, président du Knowledge Exchange and Extension Team animait la séance; elle comportait des exposés sur la Forêt expérimentale de Petawawa et le Centre canadien sur la fibre de bois, par George Bruemmer; un aperçu des Landscape Guides de l'Ontario, par Norm Cottam; une présentation et une démonstration de Patchworks, par Tom Moore et Heather Arrell; un exposé général sur FPInterface, par Sébastian Lacroix. Le groupe a parlé d'intégration de modèles, de compatibilité de données ainsi que du besoin de donner suite au séminaire par une activité plus pratique et technique dans le Nord-Est à un moment donné en 2010.


Forum sur les ravageurs

En décembre dernier, le 57e forum annuel sur la répression des ravageurs forestiers avait lieu à l'hôtel Château Cartier, à Gatineau, au Québec. Matt Meade, forestier-vulgarisateur pour le Partenariat de recherche en foresterie (PRF) et l'Institut forestier du Canada (IFC) était sur place, occupé à installer les éléments d'exposition, à répondre aux questions et à agir comme coanimateur de « Science et technologie à la carte » – activité sociale en soirée. 

 

L'idée sous-jacente de la séance Science et technologie à la carte est de créer un concept mobile d'apprentissage pendant un repas, et dont l'objet est de fournir une occasion de nouer des relations comme d'échanger de l'information; c'était aussi une séance officieuse de présentation par affiches où l'accent était mis sur la gestion des ravageurs au cours de laquelle les participants appréciaient un succulent buffet. 

Pour davantage d'information sur le forum annuel sur la répression des ravageurs forestiers et/ou sur « Science et technologie à la carte », veuillez visiter le site Web : http://cfs.nrcan.gc.ca/subsite/pest-forum/about-forum.

 

 


Visite au Programme : Techniques de l'environnement de Canadore

Le groupe du Programme : Techniques de l'environnement du collège Canadore, à North Bay, a organisé son camp annuel sur le terrain, au Centre écologique du Canada, du 12 au 16 octobre 2010. Les 25 élèves et enseignants ont passé quatre jours intéressants et amusants au Centre, ce qui comprenait un voyage d'une journée complète aux installations de recherche affiliées au PRF dans la forêt de Nipissing. John Pineau a dirigé la visite; elle comportait des arrêts à un emplacement de coupe progressive de pin blanc, NEBIE, l'étude sur le bouleau jaune dans le comté d'Olrig et, enfin, plusieurs heures d'étude sur le chêne rouge dans le comté de Phelps. Andree Morneault et Megan Smith ont donné un excellent aperçu de la série d'études sur le chêne rouge, et aussi mis les élèves au travail pendant quelques heures où ils ont fait de la gestion de végétation dans de nombreuses parcelles. Il a été évalué que les efforts des élèves ont sauvé à Andree et à Megan presque une semaine de leur temps. Les élèves ont été quant à eux reconnaissants d'avoir eu l'occasion de prendre connaissance de la science du PRF et d'aider un peu aux travaux.


Outils de l'inventaire pour la planification précise de l'amélioration des valeurs forestières

La réunion inaugurale du projet parrainé par le Réseau de centres d’excellence – La géomatique pour des interventions et des décisions éclairées (RCE-GEOIDE), intitulée : Outils de l'inventaire pour la planification précise de l'amélioration des valeurs forestières, a eu lieu à Timmins le 19 janvier. Ce nouveau projet a pour objet de déterminer la pertinence des nouvelles technologies des détecteurs (photographie aérienne numérique haute résolution, la détection de la lumière et la télémétrie [LiDAR]), les méthodologies (couronnes d'arbres individuelles [CAI] et les métriques LiDAR pour la hauteur et la densité) permettant d'obtenir des variables à valeur ajoutée, aux fins de l'inventaire sur les ressources forestières. Spécifiquement, des variables d'inventaire forestier qui sont extraites de l'imagerie numérique haute résolution (c.-à-d. photographie numérique ADS40) et modélisées à partir des métriques LiDAR relatives à la hauteur et à la densité seront produites pour la forêt de Hearst.

 


Prochaines activités

Davantage de modélisation à Timmins

À la suite du succès du séminaire sur Patchworks et FPInterface qui a eu lieu à Petawawa en décembre dernier, le PRF planifie et organise une séance de suivi qui aura lieu à Timmins au cours de la première semaine de mars. Temporairement prévue pour une durée de deux jours, l'activité portera encore sur Patchworks et FPInterface; cette fois-ci, un troisième modèle sera ajouté à la combinaison – Woodstock. Parmi les résultats attendus se trouveront un aperçu plus complet des modèles; il y aura de la formation pratique, l'animation d'un élément technique spécial où l'accent sera mis sur les détails des échanges de données et sur l'intégration potentielle du modèle; en outre, l'on prévoit une séance de formation FPInterface pour le personnel de l'industrie et les fonctionnaires qui veulent approfondir certains détails, et savoir comment se servir du modèle. 

Si vous vous intéressez à la participation à cette activité, veuillez envoyer un courriel à Matt Meade, à This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it


 

Retour du groupe de la maîtrise en préservation des forêts à l'Université de Toronto!

Nous revoici à ce temps de l'année où les étudiants du programme de maîtrise en préservation des forêts (MFC) de l'Université de Toronto ainsi que ceux de l'Université de Nipissing arriveront pour leur 11e voyage annuel au Centre écologique du Canada (CEC). Le personnel et les associés du Partenariat de recherche en foresterie (PRF), l'Institut forestier du Canada (IFC), le ministère des Ressources naturelles (MRN) de l'Ontario et les enseignants des établissements ont préparé ce qui sera sûrement une autre aventure d'apprentissage formidable.

L'activité de trois jours débute le vendredi 5 mars par une série de présentations préliminaires sur une gamme de thèmes, notamment, la gestion forestière locale, les espèces en péril et la régénération du chêne rouge, pour n'en nommer que quelques-uns. Le groupe visitera une variété de peuplements gérés dans le secteur, puis se faisant la main, ou devrais-je dire le pied, à la raquette. Parmi les autres activités au programme se trouvent l'examen direct d'une exploitation de biodiésel, la vie écologique à une maison de Mattawa, la visite d'une maison d'encan de fourrures à North Bay. Évidemment, aucun voyage au CEC ne serait complet sans chanter autour d'un feu de camp d'hiver en compagnie du directeur exécutif de l'IFC, John Pineau.

L'activité du week-end a toujours ses adeptes chez les étudiants, les enseignants et les organisateurs. Soyez à l'affût du résumé écrit d'un des étudiants participants.

 


 

Marché des sciences forestières au CEC

L'Institut forestier du Canada ainsi que le Centre écologique du Canada (CEC) sont fiers de présenter le premier Marché des sciences forestières. Cette activité de trois jours aura lieu au CEC du 24 au 27 mars 2010, et elle portera dans une large mesure sur la science et la recherche du PRF. Parmi les sujets couverts lors du Marché des sciences forestières se trouveront Croissance et rendement, LiDAR et les inventaires de ressources naturelles, les dérangements naturels, la sylviculture, GPS et beaucoup d'autres activités et présentations excitantes offertes par divers professionnels, dont des chercheurs, des praticiens et des enthousiastes.

Cliquez ici  afin de voir l'affiche de cette activité.


 

Conférence de l'OPFA à Pembroke

La conférence annuelle de l'Ontario Professional Foresters Association aura lieu à Pembroke du 14 au 16 avril. Le thème de cette année sera Forêts communautaires. Le PRF participera par un kiosque et la présentation de ses divers produits d'extension. Lors du déjeuner de cette année de l'Institut forestier du Canada (IFC), l'accent sera également mis sur l'échange de savoir, le programme d'extension que le PRF a réussi à réaliser en partenariat avec le bureau national de l'IFC, ainsi que sur des données de sortie et résultats spécifiques du PRF en science – en quoi cela mène à d'importantes positions stratégiques de l'IFC.

Pour plus de renseignements sur la Conférence : This e-mail address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it

 


Nouveaux produits

TreeTip – Piste de débardage

L'équipe d'extension du PRF a encore enfourché son dada – cette fois-ci par la mise à jour de la collection Tree Tip! Davantage de notes techniques Tree Tip sont à la rédaction et seront affichées au site Web au fur et à mesure qu'elles seront terminées.

Cliquez ici afin de voir les dernières nouvelles sur le projet Répercussions de la croissance des pistes de débardage.


Additions récentes au catalogue des produits du PRF

En plus de la nouvelle conception du site Web du PRF et du système de gestion du contenu, plusieurs rapports, notes techniques et présentations ont été téléchargées vers le site récemment. Ces produits sont généralement reliés à plusieurs domaines, entre autres, directement à leur projet pertinent. Toutefois, l'une des meilleures façons de trouver de l'information intéressante et utile est de parcourir le catalogue des produits du PRF.

  1. Inventaire forestier supérieur : Programme national, accompagné d'une prestation régionale – Présentation de Doug Pitt
  2. Outils de l'inventaire pour la planification précise de l'amélioration des valeurs forestières – Présentation de Paul Treitz
  3. GEOIDE/POAIRF 2010-2012 – Projet d'inventaire de Hearst – Présentation de Murray Woods
  4. Enquête préliminaire sur l'application LiDAR pour la modélisation de l'habitat du caribou – Présentation d'Adam Hogg
  5. Recherche sur les inventaires forestiers au Centre canadien sur la fibre de bois : Notes d'un atelier de coordination de la recherche, les 3 et 4 juin 2009, Pointe-Claire (Québec) – Communication de Doug Pitt et de John Pineau
  6. Outils d'inventaire de bioproduits écologiques destinés à la forêt boréale du Nord-Est ontarien– Présentation de Jeff Dech
  7. Densités de rendement variables et mesure de la complexité structurelle dans les types de forêts boréales d'épinette et mixtes, à l'aide de scanneurs laser aéroportés – Communication de Kuttner et de Jay Malcolm

Cliquez ici afin de voir le catalogue des produits (en anglais).

Cliquez ici pour voir une liste à jour de toutes les activités récentes du PRF et des autres partenaires et affiliés (en anglais).


 

Site Web régional de Tembec fait peau neuve

La page Web de Tembec Ontario est actuellement mise à jour grâce à un système de gestion du contenu, et son apparence est nouvelle et améliorée, semblable à ce qui vient d'être réalisé pour le site du PRF. Cela simplifiera le processus de mise à jour, de maintenance et de gestion du site. Le travail sur le site de Tembec est en cours et sera exécuté par Lee Robidas, spécialiste de la technologie de l'informatique au Centre écologique du Canada.

Cliquez ici afin de voir le nouveau site qui évolue de Tembec 

Le projet sera étroitement harmonisé avec la série du POAIRF (projet d'outils avancés pour l'inventaire de ressources forestières) du Partenariat de recherche en foresterie (PRF); la concentration portera sur la forêt de Hearst; cela permettra d'analyser dans les détails et complètement l'un des plus grandes superficie à ce jour.

 

 

 

 

 

1
.



[SUBSCRIPTIONS]